Apologie des couches lavables.

Vous connaissez les couches lavables? Moi je les ai adopté il y a maintenant 1 an. Ce qui était censé être au début  » juste pour porter dans la maison afin d’économiser quelques couches jetables », s’est vite transformé en une véritable passion et bien vite je me suis mise à les utiliser en tout temps, économisant ainsi beaucoup de sous et aidant un petit peu notre bonne vieille Terre. Si vous hésitez encore avant de vous embarquer dans cette belle aventure, laissez-moi vous partager un peu mon expérience avec les couches lavables et les raisons qui m’ont poussé à les adopter au quotidien.

Avant tout, du confort pour ses petites fesses. Avant même de penser aux côtés écologiques et économiques, ma raison #1 d’envisager les couches lavables (ou cl), c’était d’éliminer le plus possible les produits chimiques autour de ma fille. Et ça commence avec ce qui touche directement à sa peau, comme les couches et les lingettes. Parce que bien sûr, les gels contenus par les couches pour absorber et éliminer les odeurs sont bourrés de produits néfastes. Et puis, on va se le dire, des petites fesses enrobés dans une couche de coton plutôt qu’une couche en papier, en plus d’être plus jolies, c’est beaucoup plus confortable et moins irritant pour la peau.

Donner une pause à notre Terre. On le sait tous, les couches jetables, ça prend des centaines d’années à se décomposer. Et si on considère qu’un enfant utilisera environ 8000 couches de la naissance à la propreté, ça commence à faire beaucoup de déchets ça! Et quand bien même on utilise un peu plus d’eau pour le lavage, si on considère toutes les ressources requises et les produits utilisés pour fabriquer les couches, et toutes l’énergie ensuite utilisé par la Terre pour les décomposer, d’un point de vue écolo les couches lavables l’emportent haut la main! Loin de moi l’idée de servir des sermons environnementalistes, mais je considère que chaque petit effort compte pour notre planète, et je crois que si on est plusieurs à utiliser les couches lavables, ça peut faire une belle différence pour l’environnement!

L’économie d’argent, parlons-en! Je dois avouer que durant les périodes creuses de mon congé de maternité, j’ai souvent été soulagé d’avoir mon trousseau de couches à la maison et de ne pas avoir à acheter des couches jetables à chaque épicerie. Quand on y pense, chaque fois que l’on jette une couche en papier, c’est un peu comme si on jettait de l’argent à la poubelle.On estime que ça peut coûter plus de 1200$ par année en frais de couches jetables, et plus si on compte aussi les lingettes!Et si on considère qu’une couche lavable va habituellement faire à l’enfant de la naissance (ou presque selon la grosseur de votre bébé!) à la propreté, que chaque couche peut faire ensuite à un deuxième et troisième enfant et qu’au final on peut même les revendre….c’est facile de constater l’économie que l’on peut faire!

Compliqué et plus de travail les couches lavables? Pas du tout! Les couches lavables, c’est pas compliqué ! Premièrement elles sont moulées comme les couches en papier. Une fois que l’on a le tour de les ajuster à l’aide des  »snaps » selon la forme et la grosseur/grandeur de notre bébé, c’est aussi facile à mettre qu’une couche ordinaire. Ensuite, il y a tellement de sortes et de modèles sur le marché qu’il suffit de trouver ce qui nous convient et le tour est joué. Certain préféreront les modèles tout-en-un, dans lesquels les inserts (ce qui sert à absorber l’urine) sont déjà cousus, donc rien à monter. Moi j’ai opté pour le modèle à poche, qui consiste à mettre soi-même les inserts à l’intérieur, pour la rapidité de séchage et pour pouvoir transformer mes couches en couches de nuits en ajoutant simplement un insert supplémentaire. Pour ce qui est de l’entretien, on entrepose les couches à sec, souvent dans un  »wet bag » et on envoie le tout au lavage aux 3 -4 jours environs. Il se vend aussi des feuillets jetables/compostables pour ramasser les selles de bébé. Pour vrai, une fois que l’on a trouvé notre routine de lavage, on s’y habitue vite et on n’a pas l’impression d’avoir une surcharge de travail.

Mon coup de coeur: J’ai commencé mon lot de couches avec un kit de départ de La Petite Ourse, une entreprise québécoise, qui a pour mission d’offrir des couches lavables de qualité,  à petits prix. Leur boutique se trouve en ligne. Donc, pour 275$ j’ai reçue 20 couches (à poches) et 40 inserts. Sachez qu’avec 20 couches, si vous lavez au 2-3 jours, vous en aurez suffisamment. J’ai été agréablement surprise par la rapidité de livraison, la qualité des couches, et le fit parfait sur ma fille. Ils ont une garantie de deux ans ( ce qu’on ne trouve pas ailleurs). Les couches sont simples et jolies, et de plus, elles ont une particularité qu’on ne trouve pas ailleurs: les couches à poches ont 2 ouvertures pour mettre l’insert. En quoi c’est intéressant? Et bien au lieu d’avoir à sortir nous même les inserts avec nos doigts avant le lavage, on envoie simplement les couches tel quelles, et grâce aux ouvertures et aux mouvements de la laveuse, les inserts sortent tout seuls durant le lavage! Une chose de moins à faire pour nous! J’ai essayer quelques autres marques de couches, mais nos préférées à mon mari et moi, ça reste nos Petite Ourse! D’ailleurs , c’est toujours cette marque que je recommande aux mamans qui cherchent un bon kit de départ, à bon prix!

Bon à savoir! En terminant, voici en vrac quelques informations utiles!

-Plusieurs municipalités offrent des subventions pour encourager les familles à acheter des couches lavables. Ma ville, par exemple, rembourse la moitié (jusqu’à concurrence de 200$) à l’achat d’un lot! Autrement dit, mon lot de La Petite Ourse à 275$ m’a coûté en réalité 137,50$! Informez-vous à votre ville, ça vaut la peine!

-Chez un bébé allaité exclusivement, les selles sont hydrosolubles, donc tant qu’il ne mange pas, vous n’avez pas à vous casser la tête avec les couches souillées: hop! Au lavage et c’est tout!

-Les crèmes à base de zinc pour érythème fessier sont néfastes pour les couches lavables. Assurez-vous d’utilisez une crème sécuritaire pour vos cl , ou utilisez simplement de l’huile de coco.

-Il existe plusieurs groupes Facebook pour les adeptes de couches lavables. Pour toutes les réponses à vos questions, joignez-vous à l’un d’eux!

Voilà! J’espère que ces informations vous auront été utiles, et que j’aurais réussis à vous transmettre un peu de mon amour pour les couches lavables!

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s